Seigneur, tu es mon refuge

Seigneur, tu es mon refuge

Samedi 28 mars

Mets fin à la rage des impies, affermis le juste. (Ps 7, 10)

Pour la conversion, la miséricorde prévenante opère en nous le vouloir (Ph 2,13) ; mais cela ne suffit pas. Que de fois, en effet, nous disons : Je veux me convertir, et cependant nous ne nous convertissons pas ! (Sermon pour le mardi après le deuxième dimanche de carême, 13 mars 1618)

Après chaque chute, chaque rechute, après chaque pardon le Seigneur nous relève.  Il répond aux cris de l’homme dont le cœur est lent à se convertir. Il l’affermit dans sa foi pour devenir juste. Je veux aujourd’hui Te louer et Te remercier pour tant de patience et de miséricorde envers moi.

Momentmal de Pixabay

partager

Articles récents