Ailleurs dans le monde : AllemagneUSA

Vive Jésus, le roi de mon coeur

Dimanche des Rameaux et de la Passion du Seigneur 

« Ils amenèrent l’ânesse et l’ânon. Puis ils déposèrent leurs manteaux et Jésus s’assit dessus. »  (Mt 21, 7)

« Voyons les raisons pour lesquelles Notre Seigneur choisit cet animal : la première donc, c’est qu’il est humble. Il est vrai qu’il est lourd, paresseux et pesant ; mais aussi il n’a point d’orgueil ni de vanité. […] La seconde, c’est qu’il est grandement patient […] Le troisième motif qu’il eut de choisir cet animal, fut parce qu’il est obéissant, et se laisse charger comme on veut […] et sans secouer en aucune manière le fardeau qu’on lui impose. » (Saint François de Sales, Sermon pour le dimanche des Rameaux, 23 mars 1614)

Comme la foule, nous acclamons Jésus et bientôt après, nous Le blessons profondément par nos refus d’aimer, de servir, de faire un pas avec Lui. Jetons nos vêtements, c’est-à-dire nos vieilles habitudes, sous les pas de Notre-Seigneur.  Prenons conscience de nos faiblesses et demandons-Lui d’avoir pitié de nous pour que nous puissions dire en toute sincérité : « Vive le Roi de mon cœur !»

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Pour aller plus loin

Joseph

SAINT JOSEPH

Au 17e siècle, Joseph est bien présent dans la vie et la pastorale de François de Sales. Il suffit de parcourir ses écrits pour voir le grand amour qu’il avait pour lui. La consécration solennelle de la Société des Filles de Saint François de Sales à saint Joseph eut lieu le 19 mars 1878. Il ne semble pas abusif de dire que saint Joseph, père nourricier de Jésus, a été nommé patron de bien des congrégations pour être plus particulièrement chargé de veiller à « l’intendance ».

douceur

La douceur

En janvier, traditionnellement, c’est le mois des vœux et des bonnes résolutions.
Toute l’Équipe de mise à jour du site vous présente ses meilleurs vœux, particulièrement le vœu que cet article sur la douceur touche le cœur de chacun. Le monde a tant besoin de cette douceur, si chère à Saint François de Sales.