Ailleurs dans le monde : AllemagneUSA

Belle fête de l’Assomption

Alléluia. Alléluia. Aujourd’hui s’est ouverte la porte du paradis : Marie est entrée dans la gloire de Dieu ; exultez dans le ciel, tous les anges ! Alléluia.

L’Assomption est la fête de l’espérance ! Bien sûr, aujourd’hui, nos yeux sont tout particulièrement tournés vers Marie et sa joie, mais voyons plus large, bien plus large encore ! En effet, l’Assomption nous concerne tous. Elle célèbre la promesse que Dieu fait à chacun : le bout du chemin de la vie est en Dieu. Être en Dieu, c’est connaître l’amour à l’état brut, trouver les réponses de toutes nos quêtes, découvrir la valeur inestimable de notre vie parce que tous, nous sommes les filles et de fils de Dieu. Que Marie, la première de cordée, nous accompagne vers ce bonheur promis.
Père Sébastien Antoni, Assomptionniste.

assomption_2« Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !
Il s’est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.
Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !
Sa miséricorde s’étend d’âge en âge
sur ceux qui le craignent.
Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.
Il renverse les puissants de leurs trônes,
il élève les humbles.
Il comble de biens les affamés,
renvoie les riches les mains vides.
Il relève Israël son serviteur,
il se souvient de son amour,
de la promesse faite à nos pères,
en faveur d’Abraham et sa descendance à jamais. »
(Cantique de Marie, Lc 1, 46-55)

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Pour aller plus loin

Marie et les Apôtres

Une femme dans les Actes des Apôtres : Marie

L’an dernier, nous avons découvert ensemble les femmes qu’on rencontre dans le livre des Actes des Apôtres, souvenez-vous : Tabitha, Lydie, Priscille…
Il y a une femme dont nous n’avons pas parlé, qui est présente, discrètement, dans toute l’histoire de cette première Église, c’est Marie, mère de Jésus !

Pentecôte

La fête de Pentecôte

La fête de Pentecôte s’enracine dans la célébration de la fête juive de Chavouot qui commémorait, 50 jours après Pâques, le don de la Loi à Moïse sur le mont Sinaï. Marie, les apôtres et quelques disciples se trouvaient réunis à cette occasion.

Optimized by Optimole