Ailleurs dans le monde : AllemagneUSA

Mon Dieu, prends pitié du pécheur que je suis

 Samedi 10 mars « Le sacrifice qui plaît à Dieu, c’est un esprit brisé ; tu ne repousses pas, ô mon Dieu, un cœur brisé et broyé. » (Ps 50, 19)

Je voudrais pouvoir vous arracher toute cette tendreté aux contradictions, tentations, privations de ce que l’on désire et, qu’avec un cœur généreux vous surnageassiez. (Lettre à Sainte Chantal, MMLXXXVI– 1612-1616)

Dieu veut que nous soyons vraiment vrais et sincères dans notre repentir. Il nous veut debout, combatif, aimant… Malgré nos « tendretés » soyons ce cœur généreux toujours prêt à désirer son Amour.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Pour aller plus loin