Ailleurs dans le monde : AllemagneUSA

La Toussaint

La Toussaint n’a pas son origine dans les textes bibliques, comme la plupart des grandes célébrations liturgiques : Noël, Pâques, Pentecôte. Elle a été instituée par l’Église pour répondre à différentes situations. Après les persécutions, on a d’abord fait une célébration de tous les martyrs qui s’est étendue plus tard à tous les saints. À Rome, cette fête existait certainement dès le Ve siècle. Finalement, elle est déplacée au 1er novembre par le pape Grégoire III, qui dédicaça en ce jour une chapelle de Saint-Pierre de Rome en l’honneur de tous les saints.  

Témoins du Christ

La fête de la Toussaint nous rappelle que nous sommes entourés, et même portés, par des multitudes de témoins du Christ : ceux qui nous ont précédés, depuis les apôtres et la Vierge Marie, jusqu’à ceux d’aujourd’hui. Ainsi, nous pouvons nous appuyer sur la foi de ceux qui sont venus avant nous, et nous sommes invités à transmettre à notre tour le trésor de la confiance en Dieu à la génération qui suivra.

Les saintes âmes qui sont au paradis avec les anges […] nous inspirent, et elles intercèdent pour nous. Unissons nos cœurs à ces esprits célestes et à ces âmes bienheureuses. Les petits rossignols apprennent à chanter avec les grands. Ainsi par la fréquentation des saints nous saurons mieux chanter les louanges de Dieu et mieux prier. (IVD 2ème partie – chapitre XVI n° 126)

La communion des saints

La communion des saints ne réunit pas d’abord ceux qui ont fait de grands efforts pour mener une vie morale impeccable. En Dieu, elle unit les saints de tous les temps qui ont vécu dans son amitié. La sainteté consiste en effet à se tenir près de la source de l’amitié de Dieu.  Le Christ ne dit-il pas à chacun de nous : « Je ne vous appelle plus serviteurs, je vous appelle mes amis » ?

L’exemple lumineux que les saints nous offrent ne doit pas nous faire oublier que la sainteté n’est pas une voie réservée à une élite : elle concerne tous ceux qui choisissent de mettre leurs pas dans ceux du Christ. Ne manquons donc pas, pour stimuler notre zèle, de vivre en leur compagnie.

Choisissez quelques saints, dont vous puissiez aimer et imiter la vie, en qui vous ayez une particulière confiance. Celui dont vous portez le nom depuis votre baptême est déjà tout indiqué.  (IVD 2ème partie – chapitre XVI n° 129)

Soyez saints !

 Dans chaque aujourd’hui, il y a une option à prendre entre la médiocrité et la sainteté. C’est à chaque instant que nous pouvons répondre à l’appel de Dieu : « Soyez saints ! » Opter pour la sainteté ne signifie pas nécessairement faire plus. Le seul dépassement auquel nous sommes appelés, c’est d’aimer davantage. Et comme l’amour a besoin de tout notre être pour s’exprimer, à nous de chercher comment être plus présents et attentifs à notre prochain.

La vie des saints constitue une véritable catéchèse, vivante et proche de nous. Elle nous montre l’actualité de la Bonne Nouvelle et la présence de l’Esprit qui ne manque pas d’agir puissamment au cœur de notre vie.

Lisez aussi des vies de saints. Vous y verrez comme dans un miroir ce qu’est la vraie vie chrétienne. Vous adapterez leur exemple à votre situation […] D’une manière généreuse, elles embrasent toujours notre cœur d’un grand amour de Dieu.  (IVD 2ème partie – chapitre XVII n° 132)

Père Patrick-Marie FÉVOTTE

Dieu éternel et tout-puissant, tu nous donnes de célébrer dans une même fête la sainteté de tous les élus ; puisqu’une telle multitude intercède pour nous, réponds à nos désirs, accorde-nous largement tes grâces.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Pour aller plus loin