Ailleurs dans le monde : AllemagneUSA

Nous pouvons perdre l’amour de Dieu

Cinquième dimanche de Carême, 7 avril

Il s’agit pour moi de connaître le Christ. (Ph 3, 10)

Il est impossible de voir Dieu sans l’aimer. Ici-bas, nous ne le voyons pas. Nous l’entrevoyons seulement, à travers les ombres de la foi, comme dans un miroir. Notre connaissance de Dieu n’est pas si grande que nous ne laissions s’introduire en nous, par surprise, des apparences de bien. Elles profitent, pour se glisser, des obscurités de la foi qui subsistent au milieu de ses lumières comme les petits renardeaux du Cantique des Cantiques qui saccagent notre vigne fleurie.  (TAD IV, 1)

Quand ces petits renardeaux, rusés et agiles glissent dans notre vie de foi bien des doutes, des ambitions, des désirs mondains… ils la fragilisent et finissent par la détruire.

Soyons vigilants et apprenons à mieux connaitre le Christ en pratiquant, par exemple, la Lectio Divina.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Pour aller plus loin

Joseph

SAINT JOSEPH

Au 17e siècle, Joseph est bien présent dans la vie et la pastorale de François de Sales. Il suffit de parcourir ses écrits pour voir le grand amour qu’il avait pour lui. La consécration solennelle de la Société des Filles de Saint François de Sales à saint Joseph eut lieu le 19 mars 1878. Il ne semble pas abusif de dire que saint Joseph, père nourricier de Jésus, a été nommé patron de bien des congrégations pour être plus particulièrement chargé de veiller à « l’intendance ».

douceur

La douceur

En janvier, traditionnellement, c’est le mois des vœux et des bonnes résolutions.
Toute l’Équipe de mise à jour du site vous présente ses meilleurs vœux, particulièrement le vœu que cet article sur la douceur touche le cœur de chacun. Le monde a tant besoin de cette douceur, si chère à Saint François de Sales.