Nous pouvons perdre l’amour de Dieu

Nous pouvons perdre l'amour de Dieu

Cinquième dimanche de Carême, 7 avril

Il s’agit pour moi de connaître le Christ. (Ph 3, 10)

Il est impossible de voir Dieu sans l’aimer. Ici-bas, nous ne le voyons pas. Nous l’entrevoyons seulement, à travers les ombres de la foi, comme dans un miroir. Notre connaissance de Dieu n’est pas si grande que nous ne laissions s’introduire en nous, par surprise, des apparences de bien. Elles profitent, pour se glisser, des obscurités de la foi qui subsistent au milieu de ses lumières comme les petits renardeaux du Cantique des Cantiques qui saccagent notre vigne fleurie.  (TAD IV, 1)

Quand ces petits renardeaux, rusés et agiles glissent dans notre vie de foi bien des doutes, des ambitions, des désirs mondains… ils la fragilisent et finissent par la détruire.

Soyons vigilants et apprenons à mieux connaitre le Christ en pratiquant, par exemple, la Lectio Divina.

partager

Recommended Posts