Ailleurs dans le monde : AllemagneUSA

Le Seigneur est tendresse et pitié

Samedi de la 2° semaine de Carême

“Je me lèverai, j’irai vers mon père.” (Lc 15, 18)

Une autre (âme dévote), voyant couler un fleuve se disait : « Mon âme n’aura point de repos qu’elle ne retourne d’où elle vient et ne soit immergée dans la mer de la Divinité. »                                                                                   (Saint François de Sales, IVD II, XIII)

Le Seigneur est toujours prêt à nous accueillir. Il suffit d’un brin de repentance de notre part pour qu’Il nous attende les bras ouverts.  Allons à Lui en toute confiance comme un enfant confiant va vers son papa pour avouer sa faute et obtenir son pardon.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Pour aller plus loin