Ailleurs dans le monde : AllemagneUSA

C’est la rentrée !

Personne n’y échappe. Ni les élèves, les professeurs et les parents, ni les entreprises dont les salariés rentrent de vacances, ni vous et moi, avec ou sans enfant scolarisé. Pour certains, c’est une nouvelle année qui commence, plus surement que l’année civile. Et quoi de plus naturel que d’exprimer des vœux de bonne reprise, bonne année scolaire, souhaitant aux uns ou aux autres, de la réussite, le plein épanouissement dans le travail ou dans le choix des activités choisies.  Et des vœux qui font référence à Dieu… ils semblent bien rares !

Saint François de Sales allait à l’essentiel : il ne se peut dire de quelle ardeur mon âme souhaite la perfection de l’amour de Dieu à la vôtre. (Saint François de Sales au duc de Bellegarde). C’est qu’une bonne et heureuse année est une année qui nous donne de grandir dans la recherche de Dieu seul, en sorte que toute notre vie soit davantage imprégnée de sa charité. Dieu vous tienne de sa main et établisse de plus en plus ce généreux et céleste dessein qu’il vous a donné de lui consacrer toute votre vie. (Id)

Pour vivre à jamais en Dieu et pour Dieu, il faut se situer en vérité dans le temps. Tenez vos yeux arrêtés à cette sainte éternité à laquelle nous allons par la course des années. (Id) langage de foi, langage étrange et dérangeant, dans une époque qui vit le moment présent et dont l’horizon demeure le plus souvent bien terre à terre. (Claude Morel, Chemin de courage et de paix, p. 148)

Bonne rentrée à tous, dans la joie de se savoir accompagnés de l’Esprit Saint pour, jour après jour, vivre en Dieu et pour Dieu, dans l’ordinaire de nos vies.

« Les présents les meilleurs proviennent d’en haut » (Jc 1,17). Caroline Carré confiait ses enfants au Seigneur. A l’aube de la rentrée scolaire, confions tous les élèves et les étudiants que cette année soit vécue sereinement, heureuse et studieuse

Prière de Caroline Carré pour ses enfants

Seigneur, vous les aimez mieux que je ne puis moi-même les aimer.

Mieux que moi, vous savez ce qui peut contribuer davantage à leur bien.
Accomplissez en eux, ô mon Dieu, les desseins de votre Providence divine.

Sauvez l’âme de mes enfants de tout péril et soyez béni de tout ce qui adviendra.

Amen.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Pour aller plus loin