Ailleurs dans le monde : AllemagneUSA

Il sera la Paix !

4ème dimanche de l’Avent : « Il sera la Paix ! » (Prophète Michée 5, 4a)

Tournés vers l’avenir, nous marchons à ta lumière, Fils du Dieu vivant, tournés vers l’avenir comme un peuple qui espère le soleil levant.

Quand Luc écrit les mots qui commencent le texte de ce 4ème dimanche de l’Avent (Luc 1, 39-45) : « Marie se mit en route rapidement vers une ville de la montagne de Judée », il a une intention bien précise : il veut faire comprendre à ses lecteurs que Marie, qui porte en elle le Sauveur, est d’une certaine manière « l’Église », qui porte aussi en elle le Sauveur, et qu’elle doit, cette Église, se hâter pour ne pas garder pour elle toute seule la joie de la Bonne Nouvelle, mais la faire connaître autour d’elle… C’est dans cette perspective que Marie se rend chez sa cousine, elle-même enceinte de Jean-Baptiste… Élisabeth et Jean-Baptiste sont en quelque sorte les derniers représentants de l’ancien Testament…  Désormais, c’est l’Église qui va prendre le relais, une Église non pas réservée à un peuple, mais destinée, comme Marie, à ne pas craindre sa peine et à crier au monde la Bonne nouvelle du Sauveur…

En situant ainsi ce texte, nous pouvons mieux comprendre sa signification pour nous aujourd’hui : ce récit de la Visitation est bien plus qu’une histoire édifiante sur la serviabilité de Marie, c’est pour l’Église et pour les chrétiens, la prise de conscience que désormais s’ouvre un avenir radicalement différent : Désormais c’est par l’homme que Dieu visite les hommes…Et c’est en visitant l’homme que les hommes rendent visite à Dieu… En affirmant cela, je pense principalement aux personnes qui, chaque dimanche, vont porter la communion à ceux et celles qui ne peuvent pas se déplacer pour participer à la célébration eucharistique… Oui, nous pouvons le dire : par l’intermédiaire de ces personnes, c’est Dieu lui-même qui vient les visiter, c’est Dieu qui vient se rendre présent au cœur de leur vie…

Combien de chemin Saint François de Sales aura parcouru dans son Chablais natal ! A combien de personnes il aura rendu visite, dans un esprit de charité pour leur porter la Paix du Christ ! En créant l’ordre de la Visitation, Saint François de Sales a voulu mettre en pratique le message que Jean nous adresse aujourd’hui : Chaque homme étant le reflet d’une facette unique de Dieu, la rencontre est essentielle pour visiter Dieu…

Ne laissons pas passer cette chance de rencontrer Dieu tout autour de nous. Je pense aux visites toutes simples que nous pouvons faire à nos voisins, voisines… à ceux et celles qui sont hospitalisés ou bien en maison de retraite… Vous savez bien combien elles sont importantes ces visites… avons-nous conscience que c’est par nous-mêmes que Dieu vient visiter ceux et celles à qui nous rendons visite, même si nous ne parlons pas avec eux de Dieu, de l’Église ou de la religion ? Et à l’inverse, il arrive parfois que nous sommes bousculés par ces personnes que nous visitons, comme Élisabeth a été bousculée par la visite de Marie… Oui, croyons-nous vraiment que c’est par ces rencontres que Dieu vient nous visiter ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Pour aller plus loin

Joseph

SAINT JOSEPH

Au 17e siècle, Joseph est bien présent dans la vie et la pastorale de François de Sales. Il suffit de parcourir ses écrits pour voir le grand amour qu’il avait pour lui. La consécration solennelle de la Société des Filles de Saint François de Sales à saint Joseph eut lieu le 19 mars 1878. Il ne semble pas abusif de dire que saint Joseph, père nourricier de Jésus, a été nommé patron de bien des congrégations pour être plus particulièrement chargé de veiller à « l’intendance ».

douceur

La douceur

En janvier, traditionnellement, c’est le mois des vœux et des bonnes résolutions.
Toute l’Équipe de mise à jour du site vous présente ses meilleurs vœux, particulièrement le vœu que cet article sur la douceur touche le cœur de chacun. Le monde a tant besoin de cette douceur, si chère à Saint François de Sales.