Ailleurs dans le monde : AllemagneUSA

Veilleur, où en est la nuit ?

Veilleur, où en est la nuit ?
Acheter en ligne
Achat en ligne non disponible pour cet ouvrage.
Caractéristiques du livre
Format : Broché
ISBN : 2-204-10910-X
Pages : 99
Langue : Français
Prix conseillé : 10 €
A propos de l'auteur
Frère Adrien Candiard

Né en 1982, le frère Adrien Candiard est dominicain et vit au couvent du faire (Egypte). Il est notamment l'auteur du spectacle Pierre et Mohammed et de En finir avec la tolérance ? (2014).

Informations
Date de parution : 30 mars 2016

Extrait :

Les chrétiens sont-ils le dernier espoir d’un monde qui a perdu toute espérance ? Oui, espérer est leur profession de foi depuis deux mille ans. Non, eux-mêmes sont désespérés en ce début de troisième millénaire. Et si espérer, c’était d’abord renoncer à tous les faux espoirs ? Refuser d’idéaliser le passé. Refuser de sublimer l’avenir. L’espérance des chrétiens n’a qu’une chose à offrir : la vie éternelle. Une vie qui ne commence pas après la mort. Une vie qui débute maintenant. Une autre manière de vivre, de vivre sa mort, de mourir sa vie. Jamais, sans doute, renaître n’a été aussi simple, clair, aisé qu’avec ce livre. À lire absolument !

Du même auteur

Pour aller plus loin

Joseph

SAINT JOSEPH

Au 17e siècle, Joseph est bien présent dans la vie et la pastorale de François de Sales. Il suffit de parcourir ses écrits pour voir le grand amour qu’il avait pour lui. La consécration solennelle de la Société des Filles de Saint François de Sales à saint Joseph eut lieu le 19 mars 1878. Il ne semble pas abusif de dire que saint Joseph, père nourricier de Jésus, a été nommé patron de bien des congrégations pour être plus particulièrement chargé de veiller à « l’intendance ».

douceur

La douceur

En janvier, traditionnellement, c’est le mois des vœux et des bonnes résolutions.
Toute l’Équipe de mise à jour du site vous présente ses meilleurs vœux, particulièrement le vœu que cet article sur la douceur touche le cœur de chacun. Le monde a tant besoin de cette douceur, si chère à Saint François de Sales.