Ailleurs dans le monde : AllemagneUSA

“Vous me coucherez nu sur la terre nue”

"Vous me coucherez nu sur la terre nue"
Acheter en ligne
Achat en ligne non disponible pour cet ouvrage.
Caractéristiques du livre
Format : Broché
ISBN : 2-226-31635-3
Pages : 243
Langue : Français
Prix conseillé : 17 €
A propos de l'auteur
Gabriel Ringlet

Prêtre, écrivain, journaliste et universitaire, il a été professeur et vice-recteur de l’Université catholique de Louvain. Membre de l’Académie Royale de langue et de littérature françaises de Belgique, sa vocation est intimement liée à l’écriture à travers, surtout, la rencontre entre l’actualité, l’Evangile et l’imaginaire. Un tissage qu’il développe plus particulièrement au Prieuré de Malèves-Ste-Marie en Brabant wallon (Belgique).

Il s’investit beaucoup dans l’accompagnement en fin de vie et encourage un dialogue approfondi entre les libres pensées.

“Vous me coucherez nu sur la terre nue”, tel est le souhait de François d Assise pour l’heure de sa mort. Cet appel au plus grand dévêtement, à l’acceptation de l’ultime fragilité est aussi le signe qu’à l’instant du dernier souffle, il faut un viatique symbolique. Comment concilier alors cette demande universelle de rituel avec la question de l’euthanasie ? Doit-on laisser partir les personnes qui en font la demande affronter seuls cette heure-là ? Quelle symbolique offrir à ce moment qu’aucune liturgie ne prend en charge ? Pour faire le récit de son accompagnement dans un service de médecine palliative de ces personnes qui, en Belgique, demandent l’euthanasie, Gabriel Ringlet a choisi l’infinie douceur d’un texte au plus près des questions essentielles qui animent l’humain. À partir de témoignages saisissants, il livre avec courage une réflexion très profonde sur la fin de vie et un vibrant plaidoyer pour la dignité de l’humain.

Informations
Date de parution : 9 septembre 2015

Extrait :

« Vous me coucherez nu sur la terre nue »

À l’approche de la mort, François d’Assise confiait à ses compagnons son souhait de reposer un moment « nu sur la terre nue ». C’est le sens de ce dévêtement ultime qu’explore ici Gabriel Ringlet, pour apporter un éclairage nouveau sur la fin de vie et son accompagnement.

À partir de témoignages bouleversants, dont certains lui sont parvenus après le succès de son livre Ceci est ton corps, l’écrivain et théologien prend le parti de l’infinie douceur pour offrir un viatique qui trouve sens pour chacun.

Il témoigne également de son expérience dans un centre de soins palliatifs en Belgique – où la loi autorise pour certains cas l’euthanasie – et donne alors toute sa place à l’écoute et au rituel pour les personnes qui en font la demande. Les mots justes s’allient aux gestes simples pour cet adieu si singulier.

Une méditation sublime sur la nudité de l’absence, une célébration de la vie.

Du même auteur

Pour aller plus loin

Joseph

SAINT JOSEPH

Au 17e siècle, Joseph est bien présent dans la vie et la pastorale de François de Sales. Il suffit de parcourir ses écrits pour voir le grand amour qu’il avait pour lui. La consécration solennelle de la Société des Filles de Saint François de Sales à saint Joseph eut lieu le 19 mars 1878. Il ne semble pas abusif de dire que saint Joseph, père nourricier de Jésus, a été nommé patron de bien des congrégations pour être plus particulièrement chargé de veiller à « l’intendance ».

douceur

La douceur

En janvier, traditionnellement, c’est le mois des vœux et des bonnes résolutions.
Toute l’Équipe de mise à jour du site vous présente ses meilleurs vœux, particulièrement le vœu que cet article sur la douceur touche le cœur de chacun. Le monde a tant besoin de cette douceur, si chère à Saint François de Sales.