Ailleurs dans le monde : AllemagneUSA

Reconnaissance et merci à Caroline

“Depuis plusieurs mois, ma mère s’affaiblissait, se nourrissant de moins en moins. Elle tomba malade le 3 mai, jour de la Pentecôte, d’une congestion pulmonaire. Le docteur fut surtout inquiet à cause de son grand âge, 84 ans, et de sa grande faiblesse. Dès le lendemain, elle se trouva subitement mieux après avoir dit péniblement un Pater en l’honneur de notre Vénéré Père. Ce mieux dura deux ou trois jours, puis survint une rechute. Le mal empira au point que le premier vendredi du mois de juin, il fut jugé urgent de lui administrer les derniers sacrements. Ma pauvre mère demeura ainsi entre la vie et la mort jusqu’au 22 juin, lorsqu’en ce jour de présentation du Décret de Vénérabilité de Notre Première Mère, il nous vint subitement la pensée de l’invoquer de suite sous son glorieux titre, persuadés qu’en ce beau jour, le bon Dieu ne pouvait rien lui refuser. Dès ce moment, en effet, le mieux survint et continue si bien que depuis plusieurs jours, la chère malade a retrouvé un appétit qu’elle n’avait plus depuis longtemps, aussi les forces reviennent, elle reste levée cinq à six heures par jour et commence à marcher dans l’appartement. Sans exception, les personnes qui l’ont vue malade sont d’avis que cette guérison est surnaturelle. Pour nous, nous ne doutons pas que cette guérison soit due à notre Vénérable Première Mère et ne savons comment lui en témoigner notre reconnaissance.” (St Mandé, France, 1909)

“Nous tenons à vous signaler une grâce obtenue par l’intercession de Madame Carré de Malberg. Mademoiselle R., probatrice de plusieurs d’entre nous, longtemps directrice du groupe, est maintenant âgée de 89 ans. Depuis l’automne dernier, elle souffre d’une décalcification et d’une grande faiblesse de la colonne vertébrale, ce qui lui provoque des douleurs terribles l’empêchant de vivre normalement. Mais elle a du mal à admettre de devenir “dépendante”. Notre groupe a décidé de faire une neuvaine à Mme Carré. Très rapidement, Mlle R. a commencé à admettre son état, et la possibilité d’entrer dans la partie médicalisée de sa Maison de Retraite. Encore fallait-il trouver une place. Le miracle est intervenu : il s’est trouvé une place libre dans une chambre qu’elle n’aurait pu rêver mieux, et elle a pu s’y installer de suite. Un nouveau traitement a permis d’atténuer ses douleurs, et elle garde toutes ses facultés intellectuelles et spirituelles. Nous voulons remercier Mme Carré qui, nous en sommes sûres, a vraiment aidé et protégé cette personne.” (Chambéry, France, 1991)

Prière pour la béatification
de Madame Caroline Carré de Malberg

 

Seigneur, tu as mis au cœur de Caroline Carré
le désir de t’aimer sans rien te refuser.
À son exemple, fais-moi vivre de l’Esprit de Jésus,
en accueillant le quotidien selon le dessein de Dieu.
Daigne manifester sa sainteté en m’accordant,
par son intercession, la grâce de…

Par Jésus-Christ Notre Seigneur.

Amen !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Plus de témoignages

enfant

Santé retrouvée pour de jeunes enfants

Mon fils est tombé gravement malade, d’une scarlatine évoluant en otite virulente avec symptômes de septicémie. Les médecins commencent à douter d’une possible guérison, hésitant à opérer devant la faiblesse de l’enfant. Un de ses oncles apporte alors une relique de la Vénérable Caroline. L’enfant, qui était presque toujours inconscient,

brouillard

Se confier à Madame Carré

Depuis plusieurs mois, mon neveu âgé de 25 ans était à la recherche d’un emploi. Il n’obtenait que des réponses négatives à ses demandes, ou s’il avait un entretien de temps en temps, on ne donnait aucune suite. Pour Noël, ma responsable de groupe m’a offert le petit livret bleu

Colombe et eau

Caroline attentive à nos besoins

“Je suis heureuse de partager avec vous notre joie : nous avons obtenu une grande grâce de nos Fondateurs. Depuis trois ou quatre ans, nous devions faire face à un grave problème : le manque d’eau. Et nous avons ici un pensionnat, un orphelinat, un hôpital et une école. En lisant dans