Ailleurs dans le monde : AllemagneUSA

Les travaux au Centre salésien

Les travaux de rénovation et d’agrandissement du Centre salésien de la rue Léon Frot ont commencé le 16 janvier, et le jardin était déjà méconnaissable

Ces travaux doivent permettre à la Fondation L’Entraide Salésienne de continuer à venir en aide à des femmes en difficulté, comme le stipulent ses statuts.

Notre Fondateur, le Père Chaumont, avait désiré qu’existe un lieu où puissent se réunir les premières salésiennes pour commencer l’œuvre qui lui tenait à cœur : “la sanctification de la famille”.

Ses origines

Le 15 octobre 1872, au n°37 de la rue Cassette (6e arrondissement actuel de Paris), s’est tenue la première réunion de cette œuvre. Cela se passait dans une mansarde sous les toits ; le Père Chaumont la décrivait ainsi : « petite cellule dont la modestie rappellera quelque peu la grande pauvreté de la Maison de la Galerie à Annecy » (première Visitation créée par François de Sales et Jeanne de Chantal). Lors de cette réunion, il y a trois personnes et un prêtre ! Début d’une longue histoire, naissance d’une famille spirituelle qui a des ramifications dans le monde entier. Dans la discrétion mais assez vite, le nombre des membres grandit : de 25 en 1874, il passe à 1547 en 1895. Le siège de la jeune “Société” sera bientôt au 31 avenue de Breteuil à Paris ; puis du vivant du Fondateur, il passera au 50 de la rue de Bourgogne. Il fonctionnait grâce au dévouement et au don total des membres des “équipes salésiennes”. Ces personnes sont maintenant très peu nombreuses et en maison de retraite où elles continuent à œuvrer par la prière. Nous continuons à les entourer de notre affection.

Le Centre salésien aujourd’hui

La “Maison du Bon Dieu” – comme l’ont appelée les premiers membres – se trouve toujours à Paris, dans le 11e arrondissement : 57-59 rue Léon Frot.

Ce petit immeuble de cinq étages abrite le Centre salésien ainsi que deux associations, La Maison de Marthe et Marie et l’APA (Association pour l’Amitié) qui constituent un des moyens d’action de la Fondation « l’Entraide Salésienne ».

Au troisième étage, un petit appartement a été créé pour loger un jeune couple qui fait office de « maîtres de maison » lorsqu’il n’y a pas de bénévoles salésiennes. Les huit autres chambres accueillent les salésiennes qui viennent travailler régulièrement pour l’Association et/ou la Fondation.

Au deuxième étage, sont les bureaux de l’Association « Saint François de Sales », de l’Association « les Amis de l’Entraide Salésienne » ainsi que eux réservés au Siège de la Fondation « l’Entraide Salésienne ». C’est là que se trouvent également les archives et la bibliothèque.

Son fonctionnement et sa vie

Il y a tout d’abord la vie de notre Association « Saint François de Sales » qui est impulsée, depuis le Centre salésien, par les membres du Conseil Général ; certains viennent sur place de façon régulière, en particulier, notre Directrice Générale, une Assistante, la Secrétaire Générale.

La présence et le travail quotidien sont assurés par la secrétaire de l’Association.

Depuis 1980, des salésiennes ont accepté, bénévolement, d’assurer une présence dans la maison. Malheureusement, ces bénévoles ont pris de l’âge et leur nombre a diminué à tel point qu’il y a parfois des semaines entières sans une présence salésienne au Centre. Les portes restent cependant toujours grandes ouvertes pour accueillir des rencontres salésiennes, des réunions de travail, des journées de récollection, ainsi que pour les réunions du Conseil Général de notre Association.

Chaque année, la fête de Saint François de Sales permet à des représentants de toutes les familles salésiennes fondées par le Père Chaumont et Madame Carré de se retrouver : prêtres, SMMI et laïcs. Après une conférence, puis l’eucharistie, un repas festif permet rencontres et partages dans l’amitié.

Nous invitons chaleureusement les salésiennes à venir découvrir notre Maison de famille à Paris, et à participer à sa vie.

Première photo et panneaux explicatifs

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
WhatsApp

Pour aller plus loin

Joseph

SAINT JOSEPH

Au 17e siècle, Joseph est bien présent dans la vie et la pastorale de François de Sales. Il suffit de parcourir ses écrits pour voir le grand amour qu’il avait pour lui. La consécration solennelle de la Société des Filles de Saint François de Sales à saint Joseph eut lieu le 19 mars 1878. Il ne semble pas abusif de dire que saint Joseph, père nourricier de Jésus, a été nommé patron de bien des congrégations pour être plus particulièrement chargé de veiller à « l’intendance ».

douceur

La douceur

En janvier, traditionnellement, c’est le mois des vœux et des bonnes résolutions.
Toute l’Équipe de mise à jour du site vous présente ses meilleurs vœux, particulièrement le vœu que cet article sur la douceur touche le cœur de chacun. Le monde a tant besoin de cette douceur, si chère à Saint François de Sales.